Wes’anime !

Aujourd’hui j’ai eu mon dernier spot check en dessin. Ça m’a fait tout drôle. Ça veut dire que dans une semaine tout est fini, que je dois rendre ce terrible autoportrait nu grandeur nature, celui qui m’a fait rêver / paniquer tout le semestre. Une semaine de la fin des cours… Diable.

Pour les cases cochées, on peut noter le concert des Wesleyan Singers, l’examen final d’histoire du cinéma allemand, tous les tests sur les musiques et les vidéos en histoire du rock. Le concert s’est très bien passé. Les gens ont surtout aimé la messe de Haydn, moins les pièces baroques. Rien n’a changé depuis la maîtrise, le public a toujours autant d’appétit pour les pièces énergiques ! Quant aux cases qu’il me reste à cocher, j’ai donc cet autoportrait, l’examen final de musique, la chanson à écrire et à enregistrer, plus un essai à écrire sur la relation entre le cinéma de Wim Wenders et le rock (mais pour ça j’ai encore un peu de temps). J’ai eu énormément de mal à me mettre à dessiner, d’autant que le temps s’est sévèrement amélioré et qu’il est très difficile de s’imposer un travail en intérieur quand le soleil ne demande qu’à vous lécher la peau dehors. Pour l’instant, le ventre et les jambes de mon double de papier sont corrects, le reste tient plutôt de la fusion alien / grenouille. Mais j’ai encore une semaine, j’suis laaaaaaaaaaarge…

Pendant que je m’enferme dans ma chambre / studio, Wesleyan se couvre d’événements joyeux et du parfum des pissenlits. Les odeurs d’été ont toujours été mes préférées (exception faite de la sainte trinité des odeurs : chocolat chaud – clémentine – feu de bois). Les fleurs tombent peu à peu pour faire place aux embryons de feuilles et à une herbe verte et dodue. Les promenades dans la campagne deviennet l’ultime plaisir, et puis l’été ici est si long à venir que chaque degré supplémentaire est un petit trésor.

Les festivités extérieures se multiplient à mon plus grand bonheur. Le 20 avril (04/20, four twenty, selon l’écriture américaine), Foss Hill s’est couvert d’une odeur prononcée de cannabis : c’est le jour de l’année où l’administration ferme les yeux sur l’usage de la weed – très répandu – à Wesleyan. Tous les étudiants s’asseyent sur Foss Hill pour fumer ensemble et profiter des premiers soleils, se délectant des pizzas déposées à 4h20 de l’après midi. Un joli moment de retrouvailles.

Changement d’ambiance samedi dernier ; j’ai participé à la version wesleyenne de Holi, la fête indienne du printemps. Réunis sur Foss Hill, des dizaines d’étudiants s’aspergent de pigments de couleurs, c’est un désordre délicieux et tout le monde finit coloré des pieds jusqu’à la tête. Mes cheveux ont d’ailleurs toujours une jolie teinte arc en ciel, c’est la première fois de leur vie qu’ils expérimentent un changement de ton et ils semblent s’en accommoder à merveille. Holi est aussi une bonne occasion pour passer un moment avec ceux que je n’ai pas vu depuis longtemps, et rattraper un peu le temps qui file…

J’ai aussi assisté à un spectacle assez fou de danseurs en petites tenues. « Wesburlesque » est une tradition de Wesleyan mêlant humour et érotisme – un peu dans le genre de Tournées, si vous avez vu le film. Les danseurs étaient aussi bien filles que garçons et croyez-moi, ces messieurs n’étaient pas en reste. On trouvait tous les physiques et les deux sexes étaient traités exactement de la même manière. J’ai passé la majeure partie du spectacle à me demander si Burlesque était plutôt une incitation à la libération physique, à l’acceptation de soi, à la transgression des barrières socio-culturelles par le rapprochement entre art et provocation sexuelle (concepts qui sont pour moi totalement positifs) ou une aliénation des étudiants-danseurs qui se transforment en purs objets de désir, passant l’aspect artistique un peu en seconde position (même si l’humour dédramatisait beaucoup la chose). Je crois que je n’ai toujours pas décidé entre les deux. Peut-être que mes deux visions sont un peu vraies, et même si je prends rationnellement plutôt partie pour la première, mon éducation et mes principes ne peuvent pas s’empêcher de faire revenir la seconde à ma réflexion. Intéressante expérience, quoi qu’il en soit.

Hier enfin, je me suis arrêtée devant Usdan en fin de soirée pour me balader au milieu du mini-parc d’attraction qu’ils avaient monté pour la soirée Relay for life. Relay for life est une association qui travaille dans tous les États-Unis, notamment les universités, pour lutter contre le cancer. L’accès aux jeux et à la nourriture étaient ouvert pour 10 dollars. Des jongleurs aux bolas et cerceaux enflammés ont fait le show pendant la première partie de la soirée, suivi par LE spectacle de ces demoiselles : la vente aux enchères de garçons – que j’ai regardé avec un certain scepticisme. Une tripotée de senior (donc beaucoup de mes potes) se sape classe, défile sur un podium, répond à quelques questions, et les enchères commencent. La fille qui pose la plus grosse enchère remporte un date, c’est-à-dire une sortie à deux avec sa nouvelle acquisition. C’est très bon enfant, tout le monde se prête au jeu et les enchères montent vite. L’argent récolté revient bien sûr à la recherche contre le cancer. Tout un concept, hein ? Mais si c’est pour la bonne cause… C’était marrant à regarder (et non, je n’ai pas misé), mais la nuit fait revenir les températures polaires et ma copine Anna et moi sommes bien vite rentrées, s’arrêtant au passage au très célèbre camion vendeur de grilled cheese – elle tenait à me faire goûter cette spécialité 300% américaine. Bon, c’était pas mauvais, mais enfin, ça reste du pain et du fromage et ça dégouline et bof, voilà, c’est pas le chocolat d’Angelina.

Voilà pour mes nuits printanières…

IMG_9529 FOURCHETTE

Barbec’ entres amis (Mike-mon-copain-guitariste et Anna-ma-copine-photographe)

IMG_9481

Avec Tati l’espagnole 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :