Winterbreak part 2 – Cap à l’Ouest – Santa Cruz

Black days. Peu de choses intéressantes pour le public ces derniers jours, j’en ai peur. Nous avons eu certains problème liés à la dépression d’un de nos amis de classe avec lequel on a traîné et qui nous a hébergé chez lui une nuit. Durs moments que faire face à un cerveau tout plein de court-circuits, de voir un garçon vif et intelligent devenir l’ombre lobotomisée de ce qu’il est. Je ne m’étendrai pas.

Voici quelques jours qu’a commencé la deuxième partie de notre voyage, la remontée vers le nord californien.

Nous avons quitté Los Angeles l’après-midi du 5. Peu à peu le paysage change et le thermomètre baisse : nous avons perdu 20 degrés Fahrenheit entre LA et Santa Cruz. Après un trajet ultra-dangereux sous une pluie battante (la voiture de location avait le léger inconvénient de posséder des essuie-glaces inopérants), nous nous octroyons une nuit d’hôtel sur la route de Santa Cruz. Nous repartons le lendemain après une petite conversation furax avec le loueur de voiture qui s’excuse platement. A nouveau, les paysages sont à eux seuls un spectacle. J’y retrouve d’ailleurs des paysages très similaires à la Bourgogne. C’est plein de vallons, c’est vert, c’est boisé, et on note une étrange cohabitation entre conifères et palmiers. L’accumulation des ranchs et la modification des tenues des badauds nous annonce qu’on s’enfonce dans l’Amérique des cow-boys et des sombreros (chemise à carreaux, santiags et chapeau large sont ici de mise). En arrivant dans Santa Cruz, les cow-boys font place aux skateurs / surfers. Les gens ici ne marchent pas, ils roulent en mâchant des chewing-gum.

 IMG_8451 GUGUS

.

IMG_8455 SANTA CRUZ

.



Nous rencontrons notre troisième couchsurfer, Tim. Tout juste rentré de quatre ans passés à enseigner l’anglais à l’étranger (Espagne, Belgique flamande, Amérique du Sud et Népal), ce trentenaire chaleureux nous accueille autour d’un thé en nous racontant son expérience de professeur voyageur, notamment l’immersion dans la culture népalaise. Malgré ces trois nuits assez éprouvantes pour le dos (il n’a pas de lit supplémentaire, nous dormons donc sur le sol), j’apprécie notre séjour chez Tim. Il est de loin le plus discret et agréable de nos hôtes. Toutes ses histoires me font rêver. Il est d’ailleurs en train d’écrire un livre pour les offrir à un plus grand nombre de curieux. J’ai hâte de le lire !

Ces quelques jours à Santa Cruz nous ont permis de nous poser un peu, pouvant enfin rester plus de 24h dans une même maison et sans se sentir obligés de la quitter le plus vite possible le matin. Nous en avons donc profité pour visiter les alentours, qui sont principalement profitables pour la beauté du paysage, davantage que pour la vie culturelle qui y est assez pauvre. Le 7 après-midi, nous avons descendu la route côtière vers Monterey Bay dans l’optique de visiter l’aquarium géant, ouvert au public. Le voyage en voiture est magnifique. Peu à peu, pendant que nous quittons Santa Cruz, les paysages se désertifient. Au loin les montagnes perdues dans la brume se confondent avec le ciel. Malheureusement pour nous, nous arrivons trop tard pour visiter l’aquarium, dont l’exploration requiert 2h30 ; on en remet donc la découverte à plus tard, lorsque nous redescendrons de San Francisco. Cependant cette déception nous permet de découvrir la ville de Monterey Bay, genre de Carnac à l’américaine, blindé de commerces maritimes et de stores de babioles, très mignonne. Le coin est réputé pour toutes les missions chrétiennes qui s’y sont déroulées (d’où tous les « San machin »), et le commerce jésus-marie-et-cie marche du tonnerre (ci-dessous une photo d’un magasin de bonbons vendant des barres de chocolat Jésus – si c’est pas mythique…). La promenade le long de la côte est un égal régal pour les yeux.

IMG_8467 BONBON

.

IMG_8468 JESUS

Le lendemain, on part dans la forêt à la recherche des énormes arbres rouges multicentenaires. L’avancée sous l’ombre de ces géants nous plongent dans une atmosphère glaciale. Je suis surprise par leurs troncs, tous atteints par semble-t-il la même maladie de vieillesse qui creuse des tranchées dans leur écorce. Ou bien est-ce l’érosion ? En tout cas, le froid nous tire vite hors des bois. La fin de la journée se déroule sur le boardwalk de Santa Cruz, où une lumière magnifique accompagne la tombée du soir. Les ciels de Californie sont décidément exceptionnels.

IMG_8474 PLAGE DEAD

.

IMG_8478 NUMEROBIS

.

IMG_8483 KHARI SUN

.

IMG_8508 CAM SUN

.

IMG_8512 PLAGE DEAD

.






Voici alors déjà sonné le glas du départ. Le 9 au matin nous faisons nos adieux à Tim en le remerciant vivement pour son accueil (et son tapis). Avant de faire route vers San Francisco, nous faisons escale dans un parc appartenant à une organisation bouddhiste (land of the medicine buddha). Le temps nettement rafraîchi, je me sens comme dans un matin de novembre bourguignon. Les mêmes arbres géants jalonnent les chemins pentus de la propriété, où les temples et les salles de prières se perdent dans la forêt. Même la végétation est pleine de surprises, comme ces petites statues cachées dans les troncs et dans les herbes. J’ai vraiment une passion pour les lieux de culte. Ce sont des havres de paix. Les temples sont ornés d’œuvres d’art splendides. Ci-dessous, l’énorme motif coloré (plus d’un mètre vingt de large) est fait de sable teint. Une merveille.

IMG_8522

.

IMG_8520

.

IMG_8517 BUDDHA

Ainsi s’achève notre remontée de la côte Ouest de États-Unis vers San Francisco. Par trois heures de route sous une pluie battante et dans les voitures embouteillées, bien loin du soleil amical du Sud.

IMG_8516 BEARD

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. moune
    Jan 13, 2013 @ 09:29:18

    As tu une photo des arbres rouges? De quelle essence s’agit – il?

    Réponse

  2. Microbe
    Jan 16, 2013 @ 15:03:17

    Hahaha ! Moune la botaniste !! 😛
    Chanceuse, tu vis LE rêve Californien !!!! 😉

    Réponse

  3. Claudine Leroy
    Jan 17, 2013 @ 10:26:04

    Gentle Jesus ! You make us discover a New America ! Go on and don’t lose your head !
    A regular reader…Claudine.

    Réponse

  4. Claudine Leroy
    Jan 17, 2013 @ 10:27:42

    Gentle Jesus! You make me discover a New America ! Go on and don’t lose your head.
    A regular reader.

    Réponse

  5. Claudine Leroy
    Jan 17, 2013 @ 10:31:30

    Gentle Jesus ! you make me discover a New America . Go on and don’t lose your head.(as on 1st of january)
    A regular reader.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :