23 août.

Août : derniers moments en famille, derniers petits déj’ dans le jardin de Villeberny, dernières balades, dernières soirées, derniers fou rires entre potes, dernières baguettes de pain (snif). Dur de quitter les siens, dur surtout de rester stoïque en quittant ceux pour qui les retrouvailles relèveront de l’hypothèse. Je les remets entre les mains de Dieu.

Faire sa valise pour un an est une épreuve de force. Je balance trois t-shirts, je vais faire un tour sur facebook. Je remets une paire de chaussettes, et hop, il faut aller changer de musique. Je pense vaguement aux pulls, et je me souviens qu’il y a un énième mail a renvoyer à Wesleyan, supposé partir le 15 juillet max. Bref, la valise ne sera prête que la veille du départ à minuit moins 2 (si on chipote pas sur les détails).

Après avoir sauté dessus trois fois pour pouvoir la fermer, chargé le coffre non sans mal, les Bordet font route vers Paris, avec force Shine a Light sur l’écran central pour se donner du peps. Ciao maison, ciao Couchey, ciao rassurant cocon, pensai-je en voyant s’éloigner mes deux bébés arbres tout feuillus. Je fais route vers un furtif retour à Paris et ma dernière nuit sur le sol français.

Demain sans faute, à l’heure où blanchit la campagne, je saluerai pour vous New-York la belle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :